L’œuvre de ma vie

Photo par 1093pixels

Je sais que le temps va passer sur mon corps, y laisser ses marques en tout genre. Rides, cicatrices et vergetures qui deviendront une part de moi même jusqu’à ce qu’un jour je parte en fumée et puis que je finisse par disparaître pour de bon, que je n’existe même plus en souvenir car plus personne ne sera là pour se rappeler de moi.
Mais avant ça mon corps va changer subir des modifications, que je le veuille ou non je n’y pourrais rien, personne ne peut rien contre la vie. Quelques cicatrices font déjà parties de moi, chacune à son histoire, sur mon ventre on peut voir des vergetures qui partent en tous sens, comme un dessin que ma fille aurait gribouillé pour dire « j’étais là ». Et bientôt des rides d’expressions orneront mon visage juvénile pour un moment encore.

Tout ça est normal pour chacun de nous, le canevas vierge que l’on nous a attribué à la naissance se remplira, plus ou moins, vite ou lentement, tout le monde sait ça. On peut penser que l’on a aucune emprise la dessus mais ce n’est pas totalement vrai selon moi.

Alors non nous ne pouvons pas lutter contre les effets du temps ou faire disparaître toutes nos cicatrices. Mais nous pouvons choisir de modifier plus ou moins notre corps comme nous le souhaitons, ne plus laisser la vie comme seule artiste pour emplir la toile. Choisir de modifier notre corps délibérément que ce soit grâce au sport, à de l’encre, à une aiguille ou un scalpel… Choix plus ou moins définitifs qui nous rendent un peu plus maître de notre apparence, qui ont un sens que seul nous comprenons, une histoire ou qui ne servent qu’à nous embellir.
Modifications parfois mal vues car non ancrées dans nos mœurs. Modifications choisies auxquelles on reproche parfois leur côté définitif oubliant que les modifications naturelles le sont tout autant sauf que nous les subissons. Modifications que l’on pensent pouvoir juger, sur lesquels on pensent pouvoir poser un avis que l’on ne nous a pas demandé. Modifications qui font parties de nous et sans lesquelles on ne se voit pas ou que l’on regrette, elles restent dans tous les cas le témoin de qui nous avons été.
Elles ont une histoire et autant leur place sur un corps qu’une cicatrice, elles sont là et disent : j’ai vécu, je suis vivant, j’ai choisi, j’ai été libre…

( english traduction available, click here ! )

Publicités

Une réflexion sur “L’œuvre de ma vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s